Curiosités – Part 2

image

Avant de m’étendre d’avantage sur les jolies endroits à découvrir en Corée, voici une liste de choses que j’ai croisé et qui m’ont surprise.

* Des églises chrétiennes un peu partout.
La première fois que j’ai vu le toit d’une église j’ai cru à une exception. Quand je dis ‘Église’ il s’agit généralement d’un gros bâtiment carré avec une énorme croix en néon sur son toit. La nuit, c’est magique, ça s’allume en rouge. C’est pas archi joli, ça fait un peu ambiance film de vampires. Il y a également des soeurs qui se baladent un peu partout. Des soeurs et des militaires.
C’est ainsi qu’une charmante coréenne m’a offert un vendredi soir un cookie et une petite carte m’invitant à rejoindre sa paroisse.
Il y a aussi une mosquée dans Séoul. Elle est proche Itawon, le quartier des militaires américains. Elle est cachée en haut de la coline dans une rue un peu pauvre avec plein de boutiques et restaurants halal tout autour. C’est très curieux à voir, sachant que la Corée est très ‘homogène’ en terme de population.

image

* Les relations amoureuses.
‘Être en couple’ donne l’air d’être vachement important en Corée. Beaucoup de couples se baladent main dans la main. La journée dans les musées, ou le soir dans de jolis endroits. Vu de l’extérieur ça a toujours l’air assez formel. Parfois ils portent les mêmes vêtements. Par contre personne n’est très tactile en publique.

* Le soleil.
Ce n’est un secret pour personne, les Coréennes font tout pour garder une peau très blanche (crèmes indice 50, se tenir or du soleil, ombrelle parfois…). Par conséquent elles portent toujours des vêtements assez couvrants. Pas évident pour quelqu’un vivant en Angleterre de ne pas tout enlever au premier rayon de soleil. Bilan? J’avais emmené trois robes, j’en ai mis qu’une pendant une demi journée !

image

* Les serrures de porte électroniques.
Que ce soit dans une habitation traditionnelle ou moderne, les serrures sont électroniques et s’ouvrent avec une petite carte ou stylo magnétique. Elles se ferment automatiquement derrière vous. De manière générale tout est automatisé. Un gadget basique et d’avoir sa carte de métro et un porte monnaie installés sur son portable.

* Une passion pour le baseball.
Le baseball et les sports américains en général. 

Aparté KTX.

image

Après 3 jours passés à Gyeongju, je retourne de nouveau à Séoul.

Un train grande vitesse, le KTX, relie les deux villes. Comme la gare de Gyeongju est très loin du centre ville, il faut prendre un bus pour s’y rendre. Rien n’est très moderne, le bus est surtout rempli de grand-mères, et bien sûr tout est écrit en Coréen.
Après trente minutes à être blackboulée dans tous les sens, à me demander si j’allais bien dans la bonne direction, je suis arrivée.
J’étais toujours au milieu de nul part, mais devant moi s’élevait une grande gare de train archi moderne. Plutôt curieux.

J’ai acheté un billet, me suis dirigée vers le quai, ai trouvé un banc au soleil et ai mangé tranquillement mon piquenique en attendant le train.

En dessert? Un beignet fourré à la patate douce. L’extérieur était sûrement à base de farine de riz.

Oh et j’oubliais le détail marrant.. Le KTX est une copie conforme de notre TGV. Du coup, quand je suis montée à bord, j’ai eu l’impression de prendre l’Eurostar!

image

Curiosités

image

Outre le kimchi**, les coréens raffolent de trois choses.

* les smart phones, Samsung de préférence, plus l’écran est gros –  mieux c’est.
Le plus frappant c’est dans le métro. Presque tout me monde est concentré sur son téléphone. Globalement ce sont des mordues de selfies. Souvent les filles s’en servent comme d’un miroir. Et pas mal de personnes ont une petite antenne pour mieux capter la télévision.
Vu que chacun garde son téléphone dans sa main, ils ont des ‘coques portefeuilles’ où ils peuvent glisser toutes leurs cartes dont celle de transports.
Dernière choses : leur batterie est amovible, ainsi au cours de la journée ils peuvent la changer.

* les cosmétiques.
Oh-mon-dieu. C’est le pays des crèmes et produits pour le corps en tout genre. À priori c’est le poste de dépense numéro un des chinois et japonais en vacances. Le made-in-korea est très reconnu.
Ayant un amour assez développé des crèmes pour le visage, je me suis dit que ce serait dommage de passer à côté de quelque chose à la réputation si fabuleuse. … Verdict : c’est dément! Ma crème au thé vert de l’ile de Jeju procure simplement des moments d’extases à ma peau. Du coup un nouveau monde d’opportunités s’offre à moi. Il va juste être difficile de se modérer.

* la rando, mais surtout… les vêtements de rando.
La rando est clairement la passion nationale numéro une, ou alors numéro deux mais alors juste derrière le kimchi.
Dans le métro, au moins un tiers des passagers du wagon donne l’impression d’aller faire un trek dans les Alpes. Ces passagers sont principalement des Ajumas. Une Ajuma est une femme mariée qui a qui a passé la quarantaine. On la repère aisément. Elle est petite et a les cheveux courts permanentés. Elle a une énergie incroyable, parle et rie très fort et bouscule beaucoup sur son passage. Elle se balade souvent en groupe. Et surtout, elle est habillée ENTIÈREMENT en tenue de rando ET porte une casquette à la visière de folie (genre 20 cms de long – plus y a de strass, mieux c’est). C’est super marrant car il y a des Ajumas PARTOUT.
L’Ajuma est quand même super cool, elle cuisine super bien et s’occupe très très bien de vous.

   ————————————————

**le kimchi est ce fameux chou fermenté plutôt relevé. Il n’existe pas un repas (petit déjeuner inclus) sans kimchi. Il se mange en petit quantité et est présenté dans une coupelle à côté. À priori il y a autant de manière de le préparer qu’il n’y a de maison en Corée.

image

Ouiii!

image

Et la nouvelle démente du jour c’est que j’ai finalement réussi à voir des cerisiers en fleurs!
Oui.. La grosse floraison a eu lieu il y a deux semaines.. Mais à priori ceux là étaient en retard! 😉

image

Des tours et des palaces.

image

Avant de venir à Séoul j’ignorais que la ville étaient envahie par d’immenses barres d’immeubles. Des barres de couleur beige, d’une vingtaine d’étages sur une quarantaine de mètres de long. Il y en a partout, quelque soit le quartier, chic ou pas. Elles ont souvent un mini balcon et une grande baie vitrée avec des reflets bleus foncés. Elles sont toujours implantées par grappe et ont chacune un numéro marqué sur leur côté. 

image

De manière assez surprenante, entre deux grappes peut se trouver la montagne. Et d’un coup d’un seul, on passe de la ville à la campagne.

Il y a deux grands palaces au nord de Séoul : Gyeongbokgung et Changgyeongung.  Ce que l’on voit aujourd’hui est assez récent puisque que presque tout a été détruit par les guerres et le feu. C’est tout de même super impressionnant. Les couleurs sont super vives : bleu, rouge, vert, or..

image

image

Dans chacun il y a une salle du trône, et un ensemble de bâtiments pour la vie politique et le quotidien de la famille royale. Les jardins qui les entourent sont magnifiques. C’est différent des jardins japonais, il y a toujours beaucoup de symbolique mais l’on peut se promener n’importe où.

image

Celui que j’ai trouvé le plus joli est le palais de Changgyeongung. C’était le lieu de résidence du dernier Roi jusqu’en 1910, par conséquent il y a l’électricité et des chaises sont disposées dans les salles de réception. Plutôt incongru.
La partie vraiment sympa c’est le Huwon, le ‘jardin secret’. C’est un véritable bout de forêt qui était réservé au Roi, avec quelques bâtiments pour ses loisirs.

image

Les palais sont à proximité de Insadong, quartier un peu touristique avec plein de petites allées et des tas d’endroits pour boire du thé.
Il est possible parfois de trouver du thé vert. Celui qui vient de l’ile de Jeju au sud du pays est réputé. Mais c’est le thé ‘traditionnel’ qui est principalement servi. C’est un mélange de condiment (fruit ou baie) et d’eau chaude. Il est surtout pris pour ses vertus médicinales. Je l’ai testé mais je n’ai pas particulièrement était séduite.
Les coréens boivent moins de thé que ce que j’imaginais. Le plus souvent ils l’accompagnent de lait (lattes en tout genre). En revanche ils raffolent de café. Moi aussi – mais je n’arrive pas à franchir la barrière psychologique.. je suis en Corée, je bois du thé !

Premières impressions

image

              Palace de Gyeongbokgung

Pour mon premier passage à Séoul j’ai choisi de dormir dans un bed ans breakfast dans le quartier de Hongdae. Hongdae est situé à l’ouest de la ville, un peu au dessus de la grosse rivière, le Han. C’est un quartier universitaire connu pour ses petites boutiques de créateurs (vêtements, craft…) et cafés. (Oui, je sais, on ne se refait pas)
En arrivant de l’aéroport le premier jour je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Une fois sortie du métro le temps était lumineux mais gris, un peu humide. Devant moi une sorte de terrain vague, des tours d’immeubles au fond et devant des petites maisons. C’est un peu le paradoxe de Séoul… Moderne et traditionnelle à la fois. Le métro est nickel mais il y a des détritus un peu n’importe où dans la rue. Les centres commerciaux sont immenses et archi futuristes mais tout ce qui est nourriture s’achète dans des commerces de proximité où à des petits camions ambulants (qui vendent le plus souvent des légumes ou du poisson). Il arrive de se balader dans des rues super mal entretenues qui donnent l’impression d’être perdue alors que quelques mètres plus loin se trouve un café ou magasin archi mignon à la déco parfaite.
Rapidement on se sent très à l’aise (comprendre : j’ai eu envie de rentrer partout et de tout acheter).

Le bed and breakfast est bien entendu adorable. Il a été ouvert récemment par un couple d’une quarantaine d’années. C’est apparemment très courant d’ouvrir un business en Corée à cet âge dû à un manque d’opportunités professionnelles. Beaucoup de Coréens ne voient pas d’évolution possible dans leur carrière car le système hiérarchie est très horizontal.
(Ne me remerciez pas pour cette étude sociologie)
Ro et Jo (les tenants du B&B donc) sont super sympas et m’ont invité à dîner le premier soir .
Tous les matins c’est petit déjeuner coréen. Hier bulgogi (ragout de boeuf légèrement sucre) et aujourd’hui curry de crevettes et pommes de terre. Le tout avec du riz, une soupe miso et du kimchi (bien sûr) (il s’agit de chou fermenté, aliment numéro un coréen, un repas sans kimchi – ça n’existe pas!). Bref, la formule idéale pour commencer une longue journée de marche!
(Je réalise que chacun de mes messages se fini par une blague super drôle).

image

       (Vue depuis la tour 89 – oui les fenêtres n’étaient pas archi propres)

image

         (

Traditionnelle

et moderne!)

Asiana mon amour.

Mon voyage avec Asiana Airlines a été tellement parfait que l’on pourrait croire que ce qui suit est un billet sponsorisé.
Je passe le fait que le personnel était tout à fait charmant, que les fauteuils étaient moelleux, qu’il y avait assez de place pour les (mes) jambes et qu’il y avait une sélection top de films indépendants. Car c’est bien, mais il y a mieux.
Juste après être rentrée dans l’appareil on m’a donné une paire de chaussons. Et ça, pour quelqu’un qui adore enlever ses chaussures en toutes occasions mais reste tout de même un peu maniaque, c’est carrément génial.
Est arrivé ensuite le repas. (cf. photo)

image

Bon? Mignon? Ludique? Un peu tout à la fois. Au menu c’était bibimbap. Il fallait recouvrir les légumes et le boeuf avec le riz (à gauche). Puis ajouter l’huile de sésame et la pâte de poivron rouge (à droite). Enfin remuer le tout avant de déguster. Une tuerie pour un repas d’avion!
Après ça j’étais prête à entamer ma nuit. Asiana avait pensé à tout. Il y avait un kit complet d’hygiène bucco-dentaire qui m’attendait dans les toilettes: brosse à dents, dentifrice et… bain de bouche en sachet individuel!
Comme quoi le bonheur ce sont des choses vachement simples.